Au Brésil, Lula empêché, place à son colistier? (Chantal Rayes – Libération/ Vidéo – La Croix)

La présidentielle brésilienne s’enfonce encore un peu plus dans l’inconnu. Car le grand favori du scrutin, l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (Parti des travailleurs, PT), qui purge depuis le 7 avril une peine de douze ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent, ne pourra pas se présenter. Ainsi en a décidé le tribunal dans la nuit de vendredi à samedi, au nom de la loi dite du «casier vierge», selon laquelle une condamnation en appel vaut inéligibilité pour huit  ans. Lula avait 39 % des intentions de vote selon un sondage publié le 22 août.

Le PT jure de mener jusqu’au bout la bataille pour porter au pouvoir celui qui prit part à tous les scrutins depuis le retour au suffrage universel, en 1989, après vingt et un ans de dictature militaire (1964-1985). Une frange du parti serait tentée de ne pas retirer sa candidature avant l’épuisement des voies de recours, ce qui pourrait mener à l’annulation de ses suffrages s’il l’emportait. Et donc à la victoire du candidat de l’extrême droite, Jair Bolsonaro, (19% des intentions de vote). Lula, qui dicte depuis sa cellule sa marche à suivre au PT, laisse volontiers circuler la rumeur, tout en préparant son colistier, Fernando Haddad, ex-maire de São Paulo, à le remplacer. Le tribunal lui donne dix jours pour le faire (…)

(…) Lire la suite de l’article sur le site de Libération

VIDEO : qui sont les opposants de Lula à l’élection présidentielle ? (La Croix)

libero Praesent consectetur mi, ut pulvinar justo