Communiqué – Attaque contre Maxima Acuña


maxima-acuna
France Amérique Latine a appris avec  indignation l’attaque qui a eu lieu à Cajamarca ce 18 septembre 2016 contre Maxima Acuña et son mari Jaime Chaupe.
A 9h30 du matin,  environ 80 employés de l’entreprise multinationale Yanacocha envahissent illégalement les terres de la famille Chaupe et saccagent les champs de pommes de terre. Maxima et son mari tentent de s’interposer mais les services de sécurité de l’entreprise, aidés par la police, leur bloquent le passage et les frappent violemment. Maxima est blessée mais ce   n’est qu’à midi, au passage d’une délégation policière de Huasmin qui fait une inspection de routine, qu’elle sera  enfin conduite à l’hôpital.

Dans cette région du nord du Pérou, la société minière Yanacocha développe depuis 2011un projet d’extraction de cuivre et d’or, le projet « Conga ». Mais ce dernier a des conséquences désastreuses sur l’environnement, notamment la contamination de l’eau au cyanure et au mercure. Depuis des années, Maxima et la population de Cajamarca luttent contre ce projet. Maxima a même été récompensée cette année du prix Goldman pour l’environnement, pour son engagement et sa défense des lacs de Cajamarca, tout comme l’avait été en 2015 la militante hondurienne Berta Cáceres.

France Amérique Latine condamne fermement cette attaque. Nous rejetons la violence et les injustices commises à l’encontre de Maxima et son mari ainsi qu’à l’encontre de tous les paysans en lutte à Cajamarca. Nous rejetons les actions illégales de l’entreprise Yanacocha ainsi que celles de la police locale corrompue.

Nous exigeons que justice soit faite et que les responsables de ces crimes soient punis. Nous exigeons du gouvernement péruvien une protection réelle pour la famille Chaupe. Enfin nous exigeons l’arrêt immédiat et définitif  du projet extractiviste Conga à l’origine de tant de violences physiques, sociales, politiques, écologiques, etc.

Nous continuerons à être vigilants, à dénoncer les abus et à scander en chœur avec la population de Cajamarca : « Agua Si ! Oro no !« 

Paris, le 19 septembre 2016