Communiqué: Soutien de FAL à la grève générale en Guyane


Soutien à la grève générale en Guyane

France Amérique Latine (FAL) vient apporter son soutien aux collectifs et syndicats guyanais ayant voté la grève générale entamée le lundi 27 mars.

De la grève générale des lycéens de novembre 1996 en passant par le blocage du territoire à l’automne 2008, les Guyanais n’ont cessé depuis les vingt dernières années d’adresser à la métropole des messages traduisant un profond malaise social. Cette fois, les manifestants laissent éclater leur colère face à un modèle économique prédateur qui se traduit non seulement par l’atrophie des services publics mais aussi par le désarroi d’une jeunesse sous-diplômée dont l’horizon s’assombrit par les faibles perspectives de travail.

France Amérique Latine souligne également l’appel des représentants amérindiens contre l’exploitation aurifère qui confisque des terres et menace la biodiversité amazonienne. C’est pourquoi FAL a apporté sa signature au communiqué des Amis de la Terre demandant l’arrêt du projet Montagne d’Or, porté par le consortium russo-canadien Nordgold/Columbus Gold et encouragé par l’État français. Devant débuter dès 2018, ce projet serait la plus grande mine d’or jamais exploitée sur le territoire de la France.

France Amérique Latine appelle donc le gouvernement français à répondre positivement aux revendications du mouvement actuel et à mettre en place les solutions nécessaires à un développement économique durable, qui respecte les spécificités et les droits des peuples de Guyane, dont la vie reste marquée par les souffrances de l’esclavage, de la colonisation et par le peuplement forcé entrepris par l’État français.

Fait à Paris, le 29 mars 2017