COMMUNIQUÉ TUMACO COLOMBIE


COMMUNIQUÉ TUMACO COLOMBIE

Des proches découvrent le cadavre d’une des victimes/ ©Verdad Abierta

Dans la journée du vendredi 6 octobre 2017, la police anti-narcotique colombienne a tué six paysans et en a blessé 21 autres, à l’occasion d’une opération d’arrachage de plants de coca à Tumaco (région de Nariño).

Des tirs ont visé la foule de paysans qui s’était rassemblée pacifiquement. Ces derniers manifestaient pour marquer leur opposition à l’arrachage des plants de coca, en l’absence de mise en place de cultures alternatives. L’application de cette mesure de transition agricole est en effet un des points clés de l’accord de paix signé entre le gouvernement colombien et les FARC-EP, dont la responsabilité incombe à l’État, qui n’a pour l’heure pas assumé son rôle. Deux jours plus tard, la police tirait des coups de semonces contre une expédition humanitaire sous mandat de l’ONU qui se rendait sur place.  Cette délégation, composée de journalistes, de membres d’ONG et de représentant locaux, cherchait à éclairer les points d’ombre pesant sur les crimes commis par les forces de l’ordre. Suite aux tirs, elle a dû fuir la zone, sans compter de blessés.

France Amérique Latine condamne avec véhémence le déferlement de violence de la police contre des paysans pacifiques qui réclament leur droit à des conditions de vie dignes que la Defensoria del Pueblo a clairement dénoncé. Nous appelons le gouvernement colombien à faire toute la lumière sur ce massacre et à juger sans complaisance les responsables.

France Amérique Latine renouvelle son soutien au processus de paix et se félicite du cessez-le-feu accordé avec l’ELN. Nous saluons également la décision de la Cour Constitutionnelle Colombienne de protéger les accords de paix pendant les trois prochains gouvernements. La bonne exécution du traité de paix passe par la mise en place de mesures de protection efficaces pour les communautés, ainsi que par le respect de leur droit à la terre. La communauté internationale, doit se solidariser des victimes et appeler au respect des engagements du traité de paix. Alors que, par le biais de l’année France-Colombie, la France s’est engagée à soutenir le processus de paix, nous attendons une réaction claire de la part de l’État français.

VIDÉO DE L’ATTAQUE CONTRE LA DÉLÉGATION

Policía dispara a comisión de verificación en Tumaco

#TUMACO | Reporteros de ¡PACIFISTA! acompañaban a la comisión que verificaba este domingo la masacre en Tumaco, cuando la Policía disparó. #NiUnMuertoMás #ProyectoCOCA

Posted by PACIFISTA on Sonntag, 8. Oktober 2017

 

Source : https://colombia2020.elespectador.com/politica/acuerdo-de-paz-una-politica-de-estado-por-12-anos