Pana Rapaka « Notre territoire »


Vidéo sur laquelle notre volontaire Lucia a travaillé.

La nationalité Sapara qui vit dans le sud de l’Amazonie équatorienne s’oppose à l’exploitation pétrolière sur son territoire.

La onzième ronde pétrolière a été annoncée par le gouvernement national équatorien en octobre 2011, il s’agit d’un appel d’offres à plusieurs compagnies pétrolières pour la licitation de 21 blocs pétroliers dans les provinces de Pastaza, Morona Santiago et Orellana, une zone jusqu’à lors préservée de toute activité extractive. Son exploitation affecterait plus de 3 millions d’hectares de forêt native et mettrait en danger les peuples ancestraux Sapara, Kichwa, Shuar, Achuar, Andoas, Shiwiar et Waoranis. Les nationalités amazoniennes exigent que leur NON à l’exploitation pétrolière sur leurs territoires soit respecté.