Vidéo: rencontre avec Ladio Veron, représentant de la tribu des Guarani-Kaiowá du Brésil


Le représentant de la tribu des Guarani-Kaiowá du Brésil, Ladio Veron a été reçu au Sénat le 23 mai dans le cadre d’une tournée européenne soutenue par France Amérique Latine. Il a dénoncé la forte répression dont est victime sa communauté, ainsi que tous les indigènes brésiliens, qui réclament une démarcation de leurs terres par le gouvernement, comme cela est garanti par la Constitution.

Selon le Indigenous Missionary Council, en 2015, 137 indigènes ont été tués dans le pays, dont 36 dans le Mato Grosso do Sul, la plupart appartenant au peuple Guarani-Kaiowá. En parallèle, le Congrès brésilien fait la promotion d’un amendement constitutionnel dans lequel la démarcation des terres indigènes reviendrait au bon vouloir du Parlement, dont 207 membres sont des représentants directs de la très grande industrie agricole, hostile aux droits des indigènes.

Si cet amendement est approuvé au Brésil, les communautés indigènes pourraient voir leur territoire réduit de 13% de la surface totale du pays à 2,6%.

Le cacique Ladio Veron explique ci-dessous la lutte de son peuple dont France Amérique Latine est solidaire.