- France Amérique Latine - https://www.franceameriquelatine.org -

Forum Social Mondial de Salvador de Bahía (13/17 mars): revue de presse

FAL était présente au Forum Social Mondial, à Salvador de Bahía du 13 au 17 mars.  

Revue de presse

Les (nouveaux) défis du Forum Social Mondial (ATTAC)

Le 13 mars s’est tenue la manifestation d’ouverture du Forum Social Mondial à Salvador de Bahia, au Brésil. Une manifestation massive et festive, de plusieurs dizaines de milliers de personnes, qui a montré la persistance d’un mouvement altermondialiste qui est confronté aujourd’hui à plusieurs défis. La réussite de la manifestation de Salvador était d’autant plus importante que la ville dans laquelle se tient le FSM n’est pas n’importe quelle ville du Brésil. L’ancienne capitale du pays, qui possède un patrimoine historique impressionnant, est une ville populaire dont la majorité de la population est d’origine africaine, une caractéristique plus qu’importante dans un pays qui est celui qui a reçu le plus grand nombre d’esclaves africains déportés pendant près de trois siècles et qui continue à connaître des inégalités sociales très profondément liées aux discriminations raciales qui sont loin d’avoir disparues.

À lire sur https://blogs.mediapart.fr/attac-france/blog/140318/les-nouveaux-defis-du-forum-social-mondial

Le Forum Social Mondial en mutation (Pierre Beaudet/ Alterquébec)

Le Forum Social Mondial a réuni dans la grande ville afro-brésilienne plusieurs milliers de personnes. Jeudi soir dans le grand stade municipal, l’ancien président Lula, accompagné de plusieurs animateurs politiques et sociaux du sous-continent, a salué le FSM qui a été depuis 2001 un point de ressourcement et de rassemblement pour tous ceux et celles qui veulent, selon l’expression consacrée, « un autre monde ».  Pour autant, la situation actuelle est passablement différente de celle qui existait à l’époque lorsqu’une « vague rose » secouait l’Amérique latine. Les programmes néolibéraux, qui avaient conduit plusieurs pays à la déroute économique et la dislocation sociale, étaient fortement contestés par de vastes mouvements populaires, notamment au Brésil, en Argentine, en Bolivie. Dans le sillon de cette pression par en bas, ont été mises en place des coalitions de centre gauche, promettant de remettre les pays à l’endroit et de redistribuer la richesse dans des pays où les écarts entre les privilégiés et les pauvres sont criants. Au Brésil par exemple, 50 des 200 millions d’habitants vivent dans une pauvreté systémique. À Salvador qui était au centre de l’entreprise coloniale il y a 400 ans, des millions d’esclaves africains avaient été captés dans un système concentrationnaire plus tard imité par les nazis. Leurs descendants restent encore enfoncés dans la misère. Ce sont eux et plein d’autres qui ont vu dans la « vague rose » un peu d’espoir

À lire sur: http://alter.quebec/?p=1495

Après Bahia (Christophe Aguiton/ Alterquébec)

La décision d’organiser le FSM à Salvador de Bahia avait été prise dans la douleur lors d’une réunion du Conseil International du FSM, qui s’était tenue à Porto Alegre en janvier 2017. Les « historiques » du FSM (Chico Whitaker, Oded Grajew, Moema Miranda, Sergio Haddad, Ze Correa), qui sont tous aujourd’hui très critiques sur le bilan des gouvernements progressistes, craignaient que ce FSM soit utilisé par le Parti des travailleurs (PT) pour le lancement de la candidature de Lula (les élections auront lieu en novembre 2018). Le choix de Bahia s’expliquant par le fait que le PT dirige cet état. C’est le poids de la Centrale unique des travailleurs (CUT) et de l’Association brésilienne des ONG (ABONG) et surtout l’absence d’autre alternative qui ont emporté la décision.

À lire sur http://alter.quebec/?p=1498

Forum Social Mondial : place aux femmes (Patrick Piro/ Politis)

Le 13e Forum Social Mondial (FSM) qui vient de s’ouvrir à Salvador (Brésil) annonce fièrement ses couleurs : noir, jeune et surtout féminin. Jamais vu depuis le premier FSM, lancé en 2001 à Porto Alegre (Brésil) : que des femmes, ou presque à la tribune de la conférence de presse de lancement ! Au 13e Forum social mondial (13-17 mars) qui vient de s’ouvrir à Salvador (Brésil), la ville la plus « noire » du Brésil, elles mettent les pieds dans le plat sans détour. « Femmes, LGBT, Noirs, jeunes : nous vivons toujours l’oppression, et depuis le début de l’histoire de l’humanité », assène Mariana Dias, présidente de l’Union nationale des étudiants du Brésil. Les mots, parfois excessifs, disent la rage. « Jeunes et noires : la probabilité de mourir est la plus forte pour nous. C’est un génocide… Oui, un génocide ! », appuie Liz, jeune technicienne.

À lire sur https://www.politis.fr/articles/2018/03/forum-social-mondial-place-aux-femmes-38501/

Le Forum social mondial et le Brésil bouleversés par l’assassinat d’une militante (Maxime Lerolles/ Reporterre)

Le Forum Social Mondial se déroule à Salvador de Baia, dans un Brésil dirigé par le néolibéral et autoritaire Michel Temer. Les assassinats d’activistes s’y multiplient. Et le 14 mars, Marielle Franco, militante des droits civiques, a été abattue dans sa voiture. Le 13 mars s’est ouvert à Salvador de Bahia le Forum Social Mondial (FSM). Face à la politique néolibérale et anti-écologiste du président Michel Temer, celles et ceux qui résistent et proposent un autre monde s’y rassemblent jusqu’au 18 mars. Corinne Morel Darleux, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes, membre du Parti de Gauche et chroniqueuse sur Reporterre, est sur place. Au téléphone, elle nous raconte la convergence des « mouvements sociaux et altermondialistes dans une ambiance festive ».

À lire sur https://reporterre.net/Le-Forum-social-mondial-et-le-Bresil-bouleverses-par-l-assassinat-d-une