Colloque : ¡”Conga no va » ! : Droits environnementaux et humains au Pérou : Quelles perspectives? Quelles solidarités ? »


22 MAI 2015 – Salle Monnerville, Palais du Luxembourg.
Table ronde : Du respect des conventions internationales aux droits des peuples

 

Le droit des peuples et les droits humains font normalement l’objet de toute une série de conventions internationales et de résolutions des Nations Unies, la plupart de ces conventions sont également reprises dans les différentes constitutions (et en particulier celles de la plupart des pays photo_conga_no_va-2-58731d’Amérique Latine.). De ces nombreuses conventions et résolutions qui sont le résultat de dures luttes sociales menées durant des décennies, nous citerons en particulier la déclaration 61/295 du 13 septembre 2007 des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et la résolution 64/292 du 28 juillet 2010 qui reconnait le droit à l’eau potable et à l’assainissement comme un droit humain fondamental. Pourtant, ces droits humains fondamentaux sont régulièrement bafoués, notamment là ou de puissants intérêts économiques et en particulier les intérêts des grandes multinationales rentrent en conflit direct avec ce droit des peuples. Le pouvoir économique et le pouvoir politique qui lui est souvent soumis, utilisent tout un ensemble de stratagèmes (incluant le mensonge, la désinformation, la manipulation, la corruption, le fait accompli ou la force) pour faire abstraction et contourner ce droit des peuples.

Intervenants :

  • Rosa Sara HUAMAN RINZA – Elue de la communauté Quechua de Kañaris
  • Rocio Silva SANTISTEBAN – Coordinatrice Nationale des Droits de l’Homme au Pérou (par video)
  • Raquel IRIGOYEN FAJARDO – Institut International des Droits et de la Société
  • Joel JOSSO – Coordination Eau Ile de France