COMMUNIQUÉ DU MAB SUR LES 8e RENCONTRES NATIONALES


COMMUNIQUÉ DU MAB (Mouvement des victimes des barrages/ Brésil)

8èmes RENCONTRES NATIONALES DU MAB

Réunis du 1er au 5 octobre 2017 à Rio de Janeiro, près de 3500 personnes atteintes par les barrages venus de tout le pays se sont rassemblées, conjointement à des centaines de leaders issus d’organisations populaires, syndicats, de partis politiques ainsi que de députés engagés. Contant sur la présence de militants provenant de 19 pays, ainsi que de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, nous avons lutté pour la souveraineté nationale et célébré les 100 ans de la première révolution socialiste au monde.
Dans la gloire de notre lutte, nous avons échangés nos expérience mutuelles, dans l’enthousiasme de milliers de militants qui luttent chaque jour afin d’offrir un monde meilleur aux travailleurs. Nous avons contribué à la construction d’un acte d’unité qui a réuni près de 15 mille personnes.

Devant la justesse de notre cause, nous réaffirmons :

• Que le MAB est une organisation qui impulse et stimule la pratique de valeurs socialistes et humanistes, d’amour au peuple et à la vie, de solidarité entre les peuples, de la pédagogie de l’exemple et du combat à toutes les formes d’exploitation, domination et de préjugés ;

• Que notre lutte vise au dépassement de la société actuelle et à la construction d’une société alternative au capitalisme ou règne justice, fraternité et égalité ;

• Que la société que nous souhaitons est fondamentale à la construction d’un projet énergétique populaire, respectant la souveraineté de nos réserves naturelles et de notre territoire, ainsi que le patrimoine publique construit par le travail de notre peuple ;

• Que notre projet prévoit la distribution des richesses sous contrôle populaire, pour améliorer les conditions de vie du peuple brésilien ;

• Qu’en l’état de la société contemporaine, ou l’énergie est utilisée à des fins d’accumulation de capital privé, il est légitime que les populations luttent et s’opposent aux projets de barrages ;

• Que nous intensifierons la lutte pour les droits des atteints par les barrages. Pour cela, il est nécessaire de mener une politique nationale de droits et de plans de sauvetage et de développement des régions ;

• Que la lutte a pour finalité que l’eau et l’énergie ne servent qu’à satisfaire les nécessités du peuple, tout en respectant un équilibre environnemental adéquat ;

• Que seuls le travail déterminé des militants, l’organisation massive à sa base et la lutte du peuple brésilien pourront exercer la pression populaire, principale voie de transformation sociale ;

• Qu’historiquement, les femmes, la jeunesse, les populations noires, indigènes et LGBT sont les plus opprimées. En tant que révolutionnaires, nous ne devons accepter aucun type d’injustice ou de discrimination. Nous sommes tous de la même classe et à ce titre égaux, toutes et tous étant sujets du processus de transformation.
A l’occasion de cette grande Rencontre Nationale, nous avons pu constater qu’il existe une offensive conservatrice, dirigée par l’impérialisme, qui souhaite profiter de ce moment de crise du capitalisme pour intensifier l’exploitation des travailleurs et l’appropriation des ressources naturelles (eau, pétrole, minerais, terre et biodiversité), privatiser les entreprises publiques et soumettre les structure d’Etat à leurs intérêt. L’ensemble de ces mesures empirent les conditions de vie du peuple.
Afin de surpasser les difficultés de cette période historique, le MAB souhaite se confronter aux défis suivants :

• Renforcer la présence du MAB dans tout le Brésil en construisant une organisation de meilleure qualité ;

• Intensifier le travail du socle conjointement au peuple brésilien, en portant une attention spécifique au travail en milieu urbain ;

• Implanter complètement la stratégie du MAB dans l’ensemble des régions du Brésil ;

• Prendre des mesures pour la protection des militants et l’organisation de notre peuple ;

• Exiger la justice pour le crime commis à Mariana, à Bacia do Rio Doce et sur le littoral d’Espirito Santo ;

• Stimuler la lutte environnementale et la défense de l’Amazonie ;

• Participer activement à la lutte pour la souveraineté nationale ;

• Contribuer à la construction de forces démocratiques unies, populaires et progressistes au Brésil, avec une attention spéciale à Via Campesina, Plataforma Operároa e Camponesa da Energia et à Frente Brasil Popular ;

• Pratiquer la solidarité internationale en fortifiant le Movimento dos Afectados por Represas (Mouvement des Atteints par les Représailles), rassemblement des victimes venues de tous pays effectuant la liaison internationale entre ces dernières dans les secteurs de l’eau et de l’énergie ;

Seule la lutte nous fera vaincre.

Eau et énergie avec Souveraineté, Distribution des Richesses et Contrôle Populaire.

Patrie Libre, nous Vaincrons !

Source :
http://mabnacional.org.br/noticia/ideias-centrais-do-oitavo-encontro-nacional-do-mab