Au Brésil, Lula empêché, place à son colistier? (Chantal Rayes – Libération/ Vidéo – La Croix)
Imprimer

La présidentielle brésilienne s’enfonce encore un peu plus dans l’inconnu. Car le grand favori du scrutin, l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (Parti des travailleurs, PT), qui purge depuis le 7 avril une peine de douze ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent, ne pourra pas se présenter. Ainsi en a décidé le tribunal dans la nuit de vendredi à samedi, au nom de la loi dite du «casier vierge», selon laquelle une condamnation en appel vaut inéligibilité pour huit  ans. Lula avait 39 % des intentions de vote selon un sondage publié le 22 août.

Le PT jure de mener jusqu’au bout la bataille pour porter au pouvoir celui qui prit part à tous les scrutins depuis le retour au suffrage universel, en 1989, après vingt et un ans de dictature militaire (1964-1985). Une frange du parti serait tentée de ne pas retirer sa candidature avant l’épuisement des voies de recours, ce qui pourrait mener à l’annulation de ses suffrages s’il l’emportait. Et donc à la victoire du candidat de l’extrême droite, Jair Bolsonaro, (19% des intentions de vote). Lula, qui dicte depuis sa cellule sa marche à suivre au PT, laisse volontiers circuler la rumeur, tout en préparant son colistier, Fernando Haddad, ex-maire de São Paulo, à le remplacer. Le tribunal lui donne dix jours pour le faire (…)

(…) Lire la suite de l’article sur le site de Libération

VIDEO : qui sont les opposants de Lula à l’élection présidentielle ? (La Croix)

Imprimer