Chili: la police poursuit un collectif féministe pour incitation à la violence (AFP/ Le Figaro)
Imprimer

Dans un clip vidéo publié en mai, le collectif appelait entre autres à faire «feu sur les pacos (policiers)». La police au Chili a engagé des poursuites contre le collectif féministe Las Tesis en l’accusant d’incitation à la violence contre des policiers, ont rapporté des médias chiliens. 

Des membres de Las Tesis interprètent l’hymne de protestation féministe chilien «Un violador en tu camino» (Un violeur sur votre chemin) lors de la Marche des femmes 2020 à Washington, États-Unis, le 18 janvier 2020. Mary Calvert / REUTERS

Las Tesis avait acquis une renommée mondiale durant la fronde sociale chilienne contre les inégalités de 2019 avec sa chanson-performance «Un violeur sur ton chemin», présentée pour la première fois en novembre à Valparaiso (centre) et devenue un hymne du combat contre les violences envers les femmes.

En mai, quatre membres du collectif masquées et vêtues de combinaisons rouges, avec un drapeau chilien, avaient surgi devant un commissariat de Valparaiso pendant qu’une voix féminine lisait un texte s’en prenant aux policiers en uniforme, les Carabiniers. «Ils nous poursuivent, bloquent les issues de nos maisons, s’infiltrent parmi les manifestants et commencent à tout brûler», entend-on dans cette vidéo postée sur les réseaux sociaux, «ils lancent des gaz, frappent, torturent, violent, détruisent, nous aveuglent».

«Au Chili, on torture, on viole, on tue»

«Feu sur les pacos (les policiers)», peut-on également entendre. Une phrase qui, pour la police, «constitue sans équivoque une incitation directe à utiliser la violence contre les Carabiniers du Chili», selon le texte de la plainte publié par le quotidien La Tercera. Malgré le retrait de cette phrase du clip par Las Tesis, la police a déposé sa plainte vendredi en estimant avoir reçu des menaces contre ses membres. (…)

(…) Lire la suite de l’article ici

Imprimer