En Colombie, les femmes veulent faire lourdement condamner les auteurs des attaques à l’acide
Imprimer

En Colombie, les visages et les mains des femmes brûlées à l’acide sont de plus en plus visibles dans les rues. Hier, samedi 12 mai, les femmes victimes de ces attaques, en grande partie victimes de leurs partenaires pour des raisons de jalousie ont organisé une manifestation à Bogota, pour protester contre la décision du Parlement de fixer des peines pouvant aller jusqu’à quatorze ans de prison. Les femmes défigurées et leurs avocats exigent un minimum de vingt ans de prison. D’autant plus que les dommages sont irréparables.L’année dernière il y a eu cinquante cas, et depuis le début de cette année 2012, il y a eu quinze femmes brûlées à l’acide dans le pays. La sénatrice Alexandra Piraquive, l’une des signataires du projet de loi qui propose des peines plus sévères et un meilleur contrôle du commerce de l’acide, s’exprime au micro de Natalia Olivares.

http://www.rfi.fr/ameriques/20120513-colombie-femmes-veulent-lourdement-condamner-auteurs-attaques-acide

Imprimer