Au Pérou, le Parlement déclenche une procédure de destitution du président Vizcarra (Le Monde / AFP)
Imprimer

La procédure a été déclenchée vendredi 11 septembre, après la diffusion de documents compromettant Martín Vizcarra dans une affaire de corruption.

Le Parlement péruvien a voté, vendredi 11 septembre, le déclenchement d’une procédure de destitution contre le président Martín Vizcarra, après la diffusion de documents le compromettant dans une affaire de corruption.

Martín Vizcarra (message télévisé à la nation le 10 septembre)
CARLA PATINO / AFP

La motion, présentée par plusieurs partis, devait obtenir au moins 52 votes pour être adoptée et enclencher la procédure formelle de destitution qui doit être votée sous quatre jours. Sur les 130 membres, dont tous n’étaient pas physiquement présents ou ne participaient pas au vote, 65 parlementaires se sont prononcés en faveur du déclenchement de la procédure, 36 contre et 24 se sont abstenus.

Lors du vote formel, dont la date n’a pas été fixée, 87 voix seront nécessaires pour destituer le chef de l’État, qui n’a pas de majorité. Martín Vizcarra, au pouvoir depuis mars 2018, aura auparavant l’occasion de se défendre devant le Parlement. En cas de destitution, le président du Parlement assurera l’intérim jusqu’à la fin de l’actuelle mandature, le 28 juillet 2021.

« La destitution du président, dans ces circonstances, à sept mois des élections générales d’avril, pourrait se révéler très hasardeuse », a mis en garde l’analyste politique Fernando Rospigliosi auprès de l’Agence France-Presse, alors que le pays est embourbé dans une grave crise sanitaire et économique en raison de la pandémie de Covid-19.

Contrat de complaisance

M. Vizcarra, qui avait pris les rênes du pays après la démission de son prédécesseur, Pedro Pablo Kuczynski, dont il était le vice-président, s’est retrouvé par surprise sur la sellette. En cause, la diffusion jeudi devant les parlementaires d’un enregistrement audio dans lequel il est présenté en train de manipuler des témoins en leur demandant de cacher la vérité, dans une enquête portant sur une affaire de corruption. (…)

(…) Lire la suite de l’article ici

Imprimer