Appel urgent à la solidarité internationale contre le projet de barrage à Altamira
Imprimer

  LOGOFAL125France Amérique latine soutient l’appel du Mouvement Xingu vivant pour toujours. Ce mouvement, qui réunit des associations locales, des peuples indigènes et l’Eglise, résiste contre le projet de barrage à Altamira, maintenant imminent. Il appelle à la solidarité internationale en demandant d’envoyer un courrier au Président Lula (lettre type en portugais en pièce jointe).

« Chers amis,

Nous sollicitons votre appui contre la catastrophe environnementale annoncée pour le Rio Xingu, en Amazonie brésilienne – la construction du grand barrage hydroélectrique de Belo Monte. Les peuples du Xingu comptent sur votre solidarité. Merci d’envoyer la lettre ci-dessous par e-mail au Président de la République du Brésil, en précisant vos noms et qualités, ainsi que votre pays, avec copie à la Ministre Chef de la Casa Civil et au Mouvement “Xingu vivant pour toujours”

O Movimento Xingu vivo para sempre »

Pour participer à cette campagne de solidarité et envoyer un courrier à la présidence du Brésil : http://www.aldeah.org/fr/signez-petition-contre-catastrophe-annoncee-pour-rio-xingu-amazonie-bresilienne

Pour plus d’informations :

- La rencontre de Xingu Vivo para Sempre : http://www.socioambiental.org/nsa/detalhe?id=2688

- Campagne de l’ICRA contre les projets de construction de barrages sur le fleuve Xingu et ses affluents : http://www.icrainternational.org/urgence/374

Lettre à la présidence du Brésil

 :

A Son Excellence, Monsieur le Président de la République du Brésil, Luis Inácio Lula da Silva

Monsieur Le Président,

Nous souhaitons exprimer, avec un caractère d’urgence absolue, notre désaccord avec la construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte, sur le fleuve Xingu, au cœur de l’Amazonie brésilienne.

Nous sommes solidaires avec les peuples indigènes, les populations locales et les centaines de personnes qui, depuis 1989, à Altamira, s’expriment contre la construction de ce barrage.

Nous ne pouvons être d’accord avec cette décision désastreuse, qui :

- se propose de détruire quasi 1000 km2 de biodiversité, déchirant la forêt par des chantiers de travaux et de routes, déboisant et inondant les terres ;

- ouvrira la porte à la destruction de l’exceptionnelle diversité culturelle existante dans la région, qui réunit plus de dix ethnies, trois groupes linguistiques, y compris des langues menacées d’extinction, ainsi que des populations traditionnelles et quilombolas ;

- détruira le travail de plus de 30 000 personnes, dont les maisons et terres seront inondées ;

- détruira les ressources de pêche sur plus de 100 km du fleuve Xingu, en aval du barrage, et menacera de disparition les espèces de poissons migrateurs et quelônios ;

- provoquera une augmentation des maladies comme la malaria, la leishmaniose et des arboviroses inconnues. En plus des risques d’arboviroses, des études indiquent que la prolifération de moustiques agressifs mènera à l’apparition de véritables invasions, plus graves que celles qui sont apparues au barrage de Tucuruí ;

- enterrera ou inondera plus de 100 sites archéologiques et diverses cavernes ;

- introduira au cœur de la forêt amazonienne plus de 50 000 personnes, travailleurs migrants, avec et sans emploi, qui, après les travaux, avanceront dans le territoire, provoquant davantage de déforestation et de destruction ;

Et il y a plus, Monsieur Le Président : est annoncée la vente de l’usine hydroélectrique, sans la licence environnementale prévue par la loi et sans consulter les populations indigènes, comme le prévoit la Constitution brésilienne, dont votre Excellence est le principal gardien.

Monsieur le Président, nous constatons que le gouvernement n’évalue pas correctement la dimension du désastre socio-environnemental et les dégâts politiques qui, au niveau national et international, découleront de cette décision inconséquente qui méprise les peuples de la forêt et les citoyens brésiliens conscients et la responsabilité environnementale.

Nous ne pouvons accepter que le gouvernement réalise cette œuvre pharaonique pour servir les intérêts des groupes de pression, au détriment de milliers de personnes qui habitent le long du Xingu.

Nous réclamons que Votre Excellence décide et annonce à la Nation et au Monde que votre gouvernement ne pactise pas avec les intérêts et lobbies préjudiciables au patrimoine social et environnemental du Peuple Brésilien. Nous réclamons que Votre Excellence soutienne le développement durable de la région, avec une responsabilité sociale, économique et écologique. Les Peuples du Xingu ne veulent pas la destruction de leur rivière et de leurs richesses. Ils veulent un Xingu vivant pour toujours.

Adresses mail :
protocolo@planalto.gov.br
casacivil@planalto.gov.br
movimentoxinguvivoparasempre@yahoo.com.br

Imprimer