Brésil: le président de Vale renonce «temporairement» à ses fonctions Martin Bernard/RFI
Imprimer

Au Brésil, un peu plus d’un mois après la tragédie minière qui a fait au moins 300 morts, le président de l’entreprise Vale, Fabio Schvartsman, a renoncé « temporairement » à ses fonctions, ainsi que trois directeurs du numéro 1 mondial du fer, accusé d’être responsable de la rupture du barrage de Brumadinho.


Fabio Schvartsman est l’un des grands patrons brésiliens qui a dirigé plusieurs multinationales basées au Brésil. Peu connu à l’étranger, il avait participé au début de l’année au Forum économique mondial de Davos. A son retour, il avait été cueilli à froid par la nouvelle de la rupture du barrage de résidus d’une mine de Vale, le numéro un mondial du fer, qu’il dirige depuis deux ans.

Lire l’intégralité de l’article sur le site de RFI.

Imprimer