Brésil. Communiqué de France Amérique Latine : Solidarité et résistance

Communiqué de France Amérique Latine :

Solidarité et résistance

Paris, le 29 octobre 2018

Hier, le Brésil a élu Jair Bolsonaro président de la République. Malgré une remontée du candidat du front démocratique, Fernando Haddad, entre les deux tours, la haine et la violence l’ont emporté, avec l’élection d’un président d’extrême-droite et fascisant. Et ce, au terme d’une campagne qui a exclu tout débat de fonds et a diffusé les mensonges les plus répugnants, comme ceux de la distribution de kits sur l’homosexualité dans les écoles maternelles ou de biberons en forme de sexe masculin dans les crèches, par le candidat de gauche quand il était ministre de l’Éducation. 

Un système très efficace de manipulation de masse, passant notamment par certains réseaux sociaux, a emporté l’adhésion d’une partie des classes populaires, au delà de toute raison. Quant aux classes bourgeoises et possédantes, elles ont obtenu ce qu’elles cherchaient depuis 2014, au lendemain de l’élection de Dilma Rousseff: l’objectif du retour des couches populaires à leur état de dominés et de pauvreté.

Les grands perdants ne sont pas seulement le Parti des Travailleurs et la gauche – qui malgré les attaques inouïes qu’ils ont subies, sont restés debout et ont mobilisé en partie leur base, avec 47 millions de voix -, mais aussi les deux partis de la droite traditionnelle, initiateurs du plan en 2016, ceux de Temer et Alckmin, totalement discrédités et disparus dans les oubliettes de l’histoire, avec 6% à eux deux au premier tour.

Comme toujours, l’extrême – droite s’avère le plan B du capitalisme en crise. Depuis 2016, la récession s’aggrave, le chômage a été multiplié par trois, avec le retour de la grande pauvreté et de la faim, attisant la colère du peuple, colère qui a été déviée des vrais responsables.

L’heure est extrêmement grave pour le peuple brésilien, mais aussi pour l’Amérique latine et le monde.

France Amérique Latine exprime sa solidarité envers les militant.e.s de la gauche brésilienne et tous les défenseurs de la  démocratie, envers Lula, injustement emprisonné, envers Fernando Haddad, directement menacé, envers les classes populaires, les mouvements féministes, les communautés LGBT, afro-descendantes, autochtones et paysannes.

FAL sera toujours aux côtés de celles et ceux qui lutteront contre les politiques fascistes et néo-liberales, pour la liberté, la démocratie, la réduction des inégalités, la protection de l’environnement et une vie digne pour tou.te.s.

  

 

 

 

commodo Aenean mattis pulvinar dolor. adipiscing elit.