Décès du Père Maurice Caupert, ancien Président de France Amérique Latine.
Imprimer

L’association France Amérique Latine a la tristesse d’annoncer le décès vendredi 19 octobre, du Père Maurice Caupert à l’âge de quatre-vingt quatre ans. Il avait créé dans les années 1980 le comité FAL du golfe de Fos, ensuite celui de Marseille, puis des Bouches-du-Rhône.

Né en 1934 à Mende en Lozère où il sera inhumé lundi, il était devenu prêtre ouvrier de la congrégation des frères de la Charité. Il a travaillé et accompli son sacerdoce d’abord en région Ile de France, en particulier à Poissy. À la création de la zone industrielle de Fos-sur-mer, il est venu travailler comme ouvrier sidérurgiste à Ugine-aciers où il était responsable syndical CGT et militant du PCF. Après un voyage de son syndicat au Nicaragua, très ému par la pauvreté dans ce territoire, et animé par la théologie de la libération, il a décidé avec d’autres salariés et des membres de sa congrégation, de créer un comité de solidarité France Amérique Latine du golfe de Fos. D’autres comités ont  ensuite été créés dans plusieurs villes, Maurice s’occupait de celui de Port-de-Bouc où il résidait. Après une installation à Marseille, il y a créé un comité, puis celui du département des Bouches-du-Rhône les regroupant tous. Il a été un membre actif et respecté du Comité Directeur national de FAL. En difficulté avec les orientations de l’Église de France,  il a dû prendre ses distances avec la hiérarchie du clergé.
Pendant plus de vingt ans, il a animé, avec les bénévoles de FAL, des soirées-débats, des rencontres avec des militants latino-américains, des soirées cinéma, des collectes, des ventes d’artisanat pour la solidarité avec le Nicaragua et surtout le Salvador. Au cours de plusieurs de ses voyages, FAL a pu contribuer aux financements d’écoles, centres médicaux et sociaux, petits logements…en Amérique centrale. Dans un contexte de forte activité de FAL, il a remis ses responsabilités départementales et nationales dans l’association à une autre génération, en décidant de terminer sa vie à Mende.
C’était un militant au grand cœur pour ses semblables, un exemple et une référence pour nous.
 
Jean-Marie PAOLI
Président de France Amérique Latine 13
Imprimer