Les films primés au Festival Biarritz Amérique latine (Alain Liatard / Espaces Latinos)
Imprimer

La 29ème édition du Festival Biarritz Amérique latine a pu se dérouler, malgré les conditions sanitaires et la tempête qui a soufflé durant les deux derniers jours du Festival. Cela a fortement affecté la partie festive de la manifestation, mais n’a pas empêché un public nombreux de se déplacer.

Le public de Biarritz est très fidèle et sait apprécier les films. Le trophée « L’Abrazo » du meilleur film a été décerné à Ofrenda, un film minimaliste, fait avec presque rien et très court de l’Argentin Juan Mónaco Cagni. Il s’agit des déambulations de deux enfants puis de deux adolescentes dans une pampa où ne subsistent que des bâtiments en ruine. Le film fait coexister différentes temporalités entre le passé et le futur. Le Prix du jury a été décerné au film vénézuélien La Fortaleza de Jorge Thielen Armand. Le réalisateur a demandé à son père de revivre une partie de son passé en retournant vivre en Amazonie où il avait abandonné la construction d’un camp touristique. Il s’agit donc d’une fiction qui réinterprète la vie du père du réalisateur. Cela donne une vision presque fantastique de la vie de cette famille.

Le Prix du public a été décerné au très beau film mexicain Selva Trágica de Yulena Olaizol. Dans les années vingt dans la jungle à la frontière entre le Mexique et Belize, on recueille le latex des arbres pour en faire du chewing-gum. Situé à la frontière des deux pays, se manifeste le réalisme et le fantastique à travers le personnage d’une jeune femme. Le film réunit l’homme et la nature, l’industrie et la mythologie, l’homme et la femme. (…)

(…) Lire la suite de l’article ici

Imprimer