Louis Dreyfus Commodities (TNC française) a été accusée pour des actions au Brésil, dans le secteur de l’Agro-industrie, agro-alimentation et agro-toxiques.
Imprimer

Louis Dreyfus Commodities (TNC française) a été accusée pour des actions au Brésil, dans le secteur de l’Agro-industrie, agro-alimentation et agro-toxiques. Cette accusation a été portée par l’organisation Rede Social de Justiça e Directos Humanos e Comissão Pastoral da Terra (CPT).

Les Pinocchio du développement durable

29/12/2008

Les Amis de la Terre ont publié en décembre les résultats de leur prix Pinocchio du développement durable pour l’année 2008. L’association résume la finalité de son action : « dénoncer publiquement ce décalage entre les “beaux discours” d’un côté, et la réalité des actes des entreprises de l’autre. » L’association a choisi 11 entreprises pour décerner, après un vote sur Internet, « trois prix Pinocchio , en référence naturellement à la fameuse marionnette en bois et à sa très personnelle conception de la vérité ». Les internautes ont ainsi pu désigner Areva comme vainqueur dans les catégories « Environnement » pour la gestion de la centrale nucléaire du Tricastin et « Greenwashing » pour son discours sur une énergie sans CO2 alors que son activité a généré « 991 kilotonnes équivalent CO2 pour les émissions directes » en 2007. L’entreprise Louis Dreyfus remporte le prix décerné aux « droits humains » pour son action au Brésil où elle emploie des indigènes dans des conditions proches de l’esclavage pour produire des agrocarburants. Ces prix rappellent le rôle de contrôle que la société civile doit jouer sur les entreprises et l’état.

http://www.goodplanet.info/Contenu/Revue-de-presse/Revue-de-presse-Decembre-2008/Les-Pinocchio-du-developpement-durable/(theme)/276

Imprimer