Luis Abinader dévoile ses plans pour les sans-papiers haïtiens voulant se rendre en République dominicaine (Patrick Saint-Pré / Le Nouvelliste)
Imprimer

Pour le président dominicain, les Haïtiens doivent venir en République dominicaine munis d’un contrat de travail et à la fin de celui-ci, ils doivent retourner dans leur pays.

© 2020 Le Nouvelliste

Le président Abinader, rapporte le quotidien dominicain Diario Libre, a tenu ces propos lors de sa première interview accordée à un média international, CNN en Español, mardi soir.

Afin d’écarter toute ambiguité, le chef d’État dominicain a précisé que son gouvernement travaillera pour les Dominicains et non pour résoudre les problèmes des Haïtiens résidant sur le territoire dominicain.

À la question de savoir que faire pour régulariser les sans-papiers haïtiens vivant en République dominicaine, sans oublier les secteurs réclamant la construction d’un mur à la frontière, Luis Abinader a affirmé sans broncher, en ce qui concerne l’immigration, que la solution au problème réside dans le respect de la loi.

« Les Haïtiens qui viennent en République dominicaine doivent venir avec un permis de travail et se conformer à la loi, et après avoir terminé ce travail, ils doivent retourner dans leur pays », a déclaré le président dominicain, soulignant que son gouvernement a l’intention de se conformer à la loi sur l’immigration comme le ferait n’importe quel pays, dans toute société organisée.

Même son de cloche du côté du directeur de l’Institut national des migrations de la République dominicaine (INMRD), Wilfredo Lozano, qui s’aligne dans les grandes largeurs sur la position de son patron, le président Abinader, en déclarant qu’au cours de son mandat, il renforcera la loi générale sur les migrations, dont certains aspects nécessitent une attention particulière.


(…) Lire la suite de l’article ici


Imprimer