Non aux opérations militaires des États-Unis en mer des Caraïbes ! Autodétermination du peuple vénézuélien ! (Communiqué de France Amérique Latine)
Imprimer

Depuis quelques jours, le gouvernement des États-Unis d’Amérique a lancé une vaste opération militaire dans la mer Caraïbe, après avoir mis à prix pour la somme de 15 millions de dollars la tête du président Nicolás Maduro, subitement accusé de narcotrafic international. Les déclarations guerrières de Donal Trump, Mike Pompeo et Eliot Abrams participent d’une dangereuse stratégie de l’escalade : le Commandement Sud vient de déployer la plus grande armada dans la région depuis l’invasion du Panamá, en 1989.

Cette flotte, qui comprend des destroyers, des marines et des forces spéciales, s’est dirigée vers les côtes du Venezuela, avec le soutien d’alliés locaux tels que la Colombie, le Honduras ou le Guatemala.

Photo: Getty Images

Pour le Pentagone, il s’agit une nouvelle fois de chercher à intervenir dans les affaires internes du Venezuela, de faire pression contre le gouvernement Maduro, après l’échec de la présidence autoproclamée de Juan Guaido, et de chercher à imposer un « conseil de transition » nommé directement depuis Washington. La situation dans la Caraïbe est lourde de tous les dangers et cette présence militaire agressive est inacceptable pour les peuples latino-américains.

Le gouvernement français qui a récemment envoyé dans les Antilles le porte-hélicoptères Dixmude, officiellement dans le cadre de la lutte contre la pandémie (« opération résilience »), doit dénoncer publiquement cette escalade militariste dans la zone Caraïbe.

À l’heure où le monde entier est mobilisé contre la propagation du covid-19, l’association France Amérique Latine considère qu’il est urgent de lever toutes les sanctions – illégales – qui affectent la population vénézuélienne, en particulier celles qui lui interdisent l’accès aux médicaments. Ces sanctions devraient aussi être levées contre Cuba, alors que l’ile fait une nouvelle fois montre de son internationalisme en envoyant des médecins dans plusieurs pays.

Nous dénonçons les manœuvres guerrières de Trump et de ses alliés qui ne résoudront en rien la situation de crise que connait le Venezuela, mais qui, au contraire, y participent fortement. Nous tenons à réitérer haut et fort le droit du peuple vénézuélien à l’autodétermination et à la souveraineté contre toutes les formes d’ingérences et de pressions impérialistes.

Comité Directeur de FAL, Paris, le 9 avril 2020

Imprimer