La performance féministe chilienne «Un violeur sur ton chemin» se propage dans le monde entier (articles et vidéos)
Imprimer

“Le violeur, c’est toi.” De l’Amérique du Sud à l’Europe, les yeux bandés, des femmes reprennent par milliers cet hymne féministe venu du Chili. Cette performance collective créée à Valparaíso par le collectif LasTésis, dénonce le machisme, les profondes injustices et l’indifférence des institutions et du système patriarcal. Elle s’inscrit aussi dans la révolte actuelle du peuple chilien. Articles et vidéos en français et en espagnol ci-dessous.

Depuis le lundi 25 novembre, à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, les féministes chiliennes ont commencé à manifester à travers un spectacle créé par le Collectif LasTesis et réalisé en différents points de Santiago : devant les tribunaux de justice, la cathédrale, le Ministère des cultures, du patrimoine et des arts, le Palacio de La Moneda, dans des centres commerciaux et autres… tandis que d’autres femmes – dont beaucoup sont chiliennes – dans diverses villes du monde comme Barcelone, Madrid, Bogotá, Paris, Berlin, etc… ont répété le spectacle pour soutenir les manifestations sociales qui se déroulent depuis 40 jours et continuent, chaque après-midi, à inonder les principales artères et places publiques, comme la Plaza de la Dignidad au centre de Santiago.

Selon les chiffres de l’Institut national des droits humains, depuis le début des manifestations, plus de 79 plaintes pour violence sexuelle ont été déposées, où les femmes ont été particulièrement affectées.

Collectif Las Tesis. Centre de Santiago, 25 de novembre 2019.
Enregistrement et édition: NOA (Nosotras Audiovisuales).
Collectif LasTesis. Plaza de Armas de Santiago du Chili. 25 novembre.
Vidéo : Nicolás Oyarce
Collectif LasTesis. Valparaiso, Chili. 20 novembre.
Santiago, Toulouse, Paris, Berlin, Londres, Madrid, Barcelone, Bogotá, Arica…
"Le violeur, c'est toi", un hymne de la lutte féministe

"Le violeur, c'est toi." De l'Amérique du Sud à l'Europe, les yeux bandés, des femmes reprennent par milliers cet hymne féministe venu du Chili.

Gepostet von Brut am Montag, 2. Dezember 2019
“Le violeur, c’est toi”, un hymne de la lutte féministe (Brut)
Un violador en tu camino

Mujeres cis, trans y no binaries de diferentes organizaciones feministas del Paraguay replican la intervención "Un violador en tu camino" del colectivo Las Tesis de Chile.Registro audiovisualCámaras: Milena Coral – Carmen Valdez – Rocío Recalde – Cesia AshmoreEdición: Milena Coral¡SE VA CAER!¡CHE RETE CHE MBA'E!#ElVioladorEresTú #UnVioladorEnTuCamino

Gepostet von Paro Internacional de Mujeres – Paraguay am Samstag, 30. November 2019
Au Paraguay

Miles de mujeres mayores se congregaron en el Estadio Nacional de Chile, que fue un centro de detención y tortura, para visibilizar a las víctimas de violación durante la dictadura y exigir justicia y un alto a la violencia de género https://desinformemonos.org.mx

Gepostet von Desinformémonos am Donnerstag, 5. Dezember 2019
Devant le stade national, à Santiago du Chili
Un violador en tu camino, performance en Ciudad de México

¡Súbele al volumen y ponlo en pantalla completa! Te va a poner la piel chinita 🔥🔥🔥Así se vivió el performance "Un violador en tu camino" de la colectiva chilena Las Tesis en la Ciudad de México ⚡️Video. Alejandro Atocha para #Malvestida

Gepostet von Malvestida am Samstag, 30. November 2019
Mexico

Mujeres costarricenses se unieron al canto protesta del grupo feminista chileno Lastesis en una manifestación en el centro de San José. La canción "Un violador en el camino", inspirada en Chile, es un reclamo por la violencia hacia las mujeres. #Lastesis #CostaRica

Gepostet von El Periodicocr am Samstag, 30. November 2019
San José de Costa Rica
Marseille

Un violador en tu camino: un himno feminista que está dando la vuelta al mundo y que nació en Valparaíso. Pero, ¿quiénes son LasTesis?

La rebelión mundial de "LasTesis"

Un violador en tu camino: un himno feminista que desde hace varios días está dando la vuelta al mundo y que nació en Valparaíso. Pero, ¿quiénes son LasTesis?

Gepostet von T13 am Samstag, 7. Dezember 2019
La rebelión mundial de “LasTesis” (reportaje en español)

Voir d’autres vidéos et retrouver le texte du flashmob sur le site de Pressenza ici

Ce chant chilien devient un hymne mondial contre les violences faites aux femmes (Laura Daniel/ Ouest France)

La contestation sociale qui fait rage au Chili depuis plus d’un mois a vu émerger un chant chorégraphié dénonçant les violences faites aux femmes. Devenu viral sur internet, il a été repris par les militantes féministes du monde entier.

« Ce n’était pas de ma faute, ce n’était pas non plus à cause de l’endroit où je me trouvais ni à cause de la façon dont j’étais habillée. Le violeur, c’était toi. » Ce chant est né à Valparaíso, au Chili, au cœur du mouvement de contestation sociale qui monte en puissance depuis plusieurs semaines dans le pays. La hausse du prix du ticket de métro a mis le feu aux poudres, entraînant une remise en question de toute la société chilienne, où persistent et s’accroissent de profondes inégalités. Une crise sociale émaillée de violences, lors des manifestations, mais aussi de chansons.

Une véritable « playlist » a fini par se constituer, accompagnant la lutte sociale. S’y mêlent des chansons du répertoire populaire chilien que l’on chantait à l’époque de la résistance à la dictature de Pinochet (1973-1990), comme le célèbre El pueblo unido, et des tubes d’aujourd’hui.

Une nouvelle chanson a surgi lors des récentes manifestations. Et ce cri de ralliement ayant fait vibrer les rues chiliennes a rapidement dépassé les frontières du pays. Intitulée Un violador en tu camino (Un violeur sur ton chemin), cette chanson a été créée par un collectif féministe, LasTesis. Elle entend dénoncer les violences faites aux femmes et les causes systémiques qui les entretiennent : « Le patriarcat est un juge / Qui nous reproche d’être nées / Et notre punition / C’est la violence du moment / Ce sont les féminicides / L’impunité pour mon assassin / C’est la disparition / C’est le viol », scande la première strophe, avant d’asséner : « Le violeur, c’était toi / Le violeur, c’était toi / C’est la police / Les juges / L’État / Le Président. / L’État oppressif est un violeur masculin. » (…)

(…) Lire la suite ici

La protesta viral de Chile tenía símbolos ocultos que nadie entendió (VIX Mujer)

https://www.facebook.com/watch/?v=497610190855910
Imprimer