Une violence intolérable envers le mouvement populaire de Oaxaca !
Imprimer

LOGOFAL125Paris, lundi 30 octobre 2006

France Amérique latine condamne la solution violente et concertée choisie par les gouvernements de l’état de Oaxaca dirigé par Ulises Ruiz Ortiz, et de l’état fédéral gouverné par Vicente Fox, faisant intervenir les forces armées afin de soumettre le mouvement populaire de Oaxaca. Ce dernier demande pourtant pacifiquement le retrait du gouverneur depuis 5 mois.

Ulises Ruiz Ortiz, en digne héritier de son prédécesseur, José Murat, a érigé en mode de gouvernement la plus brutale répression, la corruption généralisée et l’usage du paramilitarisme.

L’utilisation conjointe de la Police Fédérale Préventive, de la Agencia Federal de Investigaciones et de l’armée dans la capitale de l’état mexicain de Oaxaca, montre une nouvelle fois la volonté d’étouffer dans un bain de sang les revendications démocratiques des mouvements populaires de cet état et leurs exigences de justice et de dignité.

France Amérique Latine exige que soient punis les responsables du kidnapping et de la torture de différents membres de l’Assemblée Populaire des Peuples d’Oaxaca (APPO), ainsi que les responsables des meurtres de professeurs et de journalistes.

France Amérique Latine demande également :

- Le retrait immédiat des forces armées de l’état de Oaxaca,

- Le renoncement du gouverneur Ulises Ruiz,

- La liberté pour les Prisonniers Politiques et le retrait des ordres d’arrestation.

Depuis Paris, nous saluons la dignité des membres de l’Assemblée Populaire des Peuples d’Oaxaca et nous leur disons : vous n’êtes pas seuls !

Contact presse

Valérie Techer

06 77 77 77 34

Imprimer