Brésil : Jair Bolsonaro ordonne la commémoration, dans les casernes, du coup d’État militaire de 1964 (AFP/ France Infos)
Imprimer

Un porte-parole du nouveau président brésilien a annoncé que l’anniversaire du coup d’État du 31 mars sera commémoré par les militaires brésiliens.

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a ordonné, lundi 25 mars, que soit commémoré le 55ème anniversaire du coup d’Éat du 31 mars 1964. Ce putsch avait installé une dictature militaire qui a duré vingt-et-un ans. “Notre président a ordonné au ministère de la Défense d’organiser les commémorations liées au 31 mars 1964”, a déclaré à la presse Otávio Régo Barros au palais présidentiel de Planalto. Interrogé sur ce que recouvraient ces célébrations, il a répondu : “Ce que les commandants choisiront dans leurs garnisons, et dans le contexte dans lequel elles doivent être réalisées”.

Jair Bolsonaro, ex-capitaine chez les parachutistes et dont le gouvernement comprend huit militaires parmi les 22 ministres, est un admirateur déclaré de la période de la dictature. “Le président ne considère pas le 31 mars 1964 comme un coup d’État militaire”, a précisé le porte-parole. “Il considère que la société rassemblée, sentant le danger que le pays était en train de vivre”, a réussi ce jour-là en unissant “des civils et des militaires, à récupérer le pays et le remettre en marche”. Sans cela, “aujourd’hui nous aurions ici un type de gouvernement qui ne serait bon pour personne”, a-t-il ajouté.

“L’erreur de la dictature a été de torturer sans tuer” (…)

(…) Lire la suite de l’article sur le site de France Info

Imprimer