Conférence Amérique latine : nouvelles mobilisations populaires (Franck Gaudichaud / vidéo)
Imprimer

Amérique Latine: retour en force conservateur, crises des progressismes et nouvelles mobilisations populaires: conférence-rencontre avec Franck Gaudichaud, professeur en histoire et civilisation de l’Amérique latine contemporaine à l’université Toulouse Jean Jaurès et président de l’association. Facebook live organisé par le festival Ojo Loco du cinéma ibérique et latinoaméricain de Grenoble.

Depuis 1998 et l’élection d’Hugo Chávez, plusieurs pays d’Amérique latine ont connu ce qui a été souvent qualifié de « tournant à gauche ». Plus de vingt ans après l’ouverture de ce cycle, la région est pourtant entrée dans une zone de fortes turbulences et on assiste à une nouvelle montée en force des droites sociales, politiques et religieuses. L’immense crise au Venezuela et l’ascension de Jair Bolsonaro au Brésil sont deux exemples de cette dangereuse conjoncture. Autre fait majeur : un renouveau spectaculaire des mobilisations collectives et des révoltes populaires.

Vidéo de la conférence de Franck Gaudichaud

Rencontre > Amérique latine : nouvelles mobilisations populaires

> AMÉRIQUE LATINE : RETOUR EN FORCE CONSERVATEUR, CRISES DES PROGRESSISMES & NOUVELLES MOBILISATIONS POPULAIRES < Conférence-rencontre avec Franck Gaudichaud, professeur en histoire et civilisation de l’Amérique latine contemporaine à l’université Toulouse Jean Jaurès et président de l’association France Amérique Latine.▶︎ Plus d'infos sur notre site internet > https://www.ojoloco-grenoble.com/brunch-canap➜ Live Facebook ce samedi 4 avril – 14h» Découvrez son dernier livre paru en février 2020 aux Éditions Syllepse > syllepse.net/fin-de-partie–_r_74_i_782.html

Gepostet von Festival Ojoloco du cinéma ibérique et latino-américain de Grenoble am Samstag, 4. April 2020
Mettre le curseur à 6 mn pour accéder au début de la conférence

Plus d’informations sur le festival de Ojo Loco ici

Plus d’informations sur Fin de partie? Amérique Latine: les expériences progressistes dans l’impasse (1998-2019), ouvrage de Franck Gaudichaud, Jeffery R Webber et Massimo Modonesi, publié aux éditions Syllepse en février 2020: ici

Depuis 1998 et l’élection d’Hugo Chávez, plusieurs pays de l’Amérique latine ont connu ce qui a été parfois qualifié de «tournant à gauche». Cet élan a alors incarné un espoir de transformation sociale et de construction de diverses expériences post-néolibérales aux accents anti-impérialistes: «révolution bolivarienne» au Venezuela, «révolution citoyenne» en Équateur, État plurinational en Bolivie, nouvelle politique avec Lula et le Parti des travailleurs au Brésil. (…) Faire le bilan d’un cycle débuté dans l’espoir et qui s’achève dans la violence est fondamental pour comprendre l’Amérique latine actuelle. Alors que la «patrie de Bolívar» est partagée entre menaces réactionnaires ou impériales, nouvelles espérances émancipatrices et fuite en avant des gouvernements dits progressistes, ce livre vient nous proposer un éclairage original indispensable.

Imprimer