Demande d’attribution du prix Nobel de la paix aux brigades médicales cubaines (communiqué du groupe parlementaire d’amitié France Cuba)
Imprimer

Ce jour, 12 octobre 2020, François Michel Lambert, Président du groupe parlementaire d’amitié France Cuba a déposé officiellement la demande auprès du comité du Nobel à Oslo en son nom et au nom de tous les signataires de notre appel pour que le prix Nobel de la paix 2021 soit attribué au contingent international spécialisé en situations de désastres et épidémies graves « Henry Reeve » de Cuba et nous avons le plaisir d’apprendre que notre demande a été enregistrée.

Il y a maintenant presque six mois que, pour contrer la honteuse désinformation médiatique occidentale, nous avons lancé un appel aux amis de Cuba dans le monde pour demander ensemble que soit attribué le prix Nobel de la paix 2021 à la brigade médicale « Henry Reeve » de Cuba. Depuis ce sont 3700 médecins et techniciens de santé qui ont quitté l’île pour apporter leur aide dans plus de 39 pays contre cette terrible maladie. Mais les peuples du sud et ceux qui ont été frappés par des catastrophes naturelles connaissent depuis longtemps ces médecins cubains qui sauvent des vies partout dans le monde.

En quelques semaines notre appel est devenu une immense clameur venant des peuples du monde, reconnaissants à cette brigade internationaliste généreuse et pour dire que personne ne mérite plus le prix Nobel de la paix que les brigades Henry Reeve de Cuba qui sauvent des vies et œuvrent pour le bien être des peuples et la paix entre les nations. (…)

(…) Lire la suite et la liste des signataires ici

Demande envoyée par François Michel Lambert au nom de la plateforme française

À l’attention des membres du Comité du Prix Nobel de la Paix,

« Le prix Nobel de la paix récompense la personnalité ou la communauté  ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix selon les volontés» tels sont les souhaits d’Alfred Nobel, qui s’incarnent pleinement dans le rôle et l’action depuis 15 ans du Contingent international de médecins spécialistes des catastrophes et des épidémies graves, connu sous le nom des « Brigades Médicales Henry Reeve ».

En cette année 2020, la planète fait face à la pandémie du nouveau coronavirus qui met en péril la vie de millions de personnes. Un petit pays, Cuba, envoie ses médecins et personnels médicaux membres des « Brigades Médicales Henry Reeve » en appui des équipes médicales du monde entier pour faire face au terrible fléau, aidant ainsi à sauver des milliers de vies. Plus de 3800 professionnels de santé cubains sont partis dans plus de 39 pays aider à contenir la propagation de la COVID-19, en Europe, en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Afrique et au Moyen-Orient. 

C’est ainsi que leur expertise et leur esprit de solidarité se sont révélés en mars dernier aux yeux du monde, découvrant sur les grands médias les centaines de médecins quittant leur pays pour aller porter leur soutien et leurs compétences en épidémiologie jusqu’au cœur de l’Europe. Le bilan humanitaire des « Brigades Médicales Henry Reeve » est encore plus impressionnant, reconnu depuis longtemps.

C’est le 19 septembre 2005 que Cuba crée une organisation de haute formation médicale, sans précédent dans le monde : le Contingent international de médecins spécialisés en situations de désastres et épidémies graves « Henry Reeve » du nom d’un jeune soldat étatsunien symbole à Cuba de solidarité.Son principe : coopérer immédiatement, avec tout pays qui subit une catastrophe naturelles exceptionnelles, ouragans, tremblements de terre, inondations, épidémies non contrôlées… Son seul objectif : sauver des vies, en n’importe quel lieu de notre planète, sans aucune restriction.

Quelques jours après sa création, les premières équipes des « Brigades Médicales Henry Reeve » partirent au secours des populations du Guatemala qui subissait de graves inondations puis pour les montagnes du Pakistan victime d’un terrible tremblement de terre qui fit plusieurs milliers de victimes.

Depuis 15 ans, les « Brigades Médicales Henry Reeve » sont intervenues sur plus d’une vingtaine de catastrophes, fournissant une assistance médicale à  des millions de personnes et sauvant, selon l’OMS, plus de 80.000 vies. Son rôle fut déterminant en Haïti lors du dramatique tremblement de terre suivi d’une épidémie de choléra. Sans les médecins cubains, l’épidémie Ébola en 2014, en Afrique de l’ouest, aurait pu être hors de contrôle. 

En 2017, l’OMS attribua aux « Brigades Médicales Henry Reeve » le prix Dr. Lee Jong-Wook de santé publique, « en reconnaissance de leur travail dans les soins médicaux d’urgence à plus de 3,5 millions de personnes dans 21 pays touchés par des catastrophes et des épidémies, depuis leur création en septembre 2005. »

Avec le travail altruiste et humaniste des « Brigades Médicales Henry Reeve », c’est le droit à la santé de tous qui est reconnu, le droit à la paix fondé sur la solidarité et la coopération entre les peuples et les nations, indépendamment des différences des systèmes politiques et dans le respect des cultures et des traditions.

Cette invitation à la reconnaissance de l’action des « Brigades Médicales Henry Reeve » par l’attribution du Prix Nobel de la Paix 2021 est soutenue par une plateforme internationale d’organisations sociales, politiques, culturelles, humanitaires et de personnalités de plus de 30 pays de toutes les régions du monde représentant des centaines de milliers de personnes.

Je vous remercie de l’attention portée à cette demande,

Je vous prie de bien vouloir croire, Mesdames et Messieurs, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations.

François-Michel LAMBERT,
Député de l’Assemblée nationale française,
Président du groupe d’amitié parlementaire France-Cuba


Imprimer