Pour la remise en liberté des étudiants arrêtés
Imprimer

France Amérique Latine a pris connaissance de l’entrée par les armes des forces colombiennes anti-émeutes (Escuadrón Móvil Antidisturbios, ESMAD) dans l’université du Cauca à Popayan, durant la nuit du 31 mai 2007, des blessures infligées à plusieurs étudiants, et de l’arrestation de seize d’entre eux sous l’inculpation de « terrorisme ».

Elle a immédiatement adressé une lettre de protestation à l’Ambassade de Colombie en demandant plus particulièrement :

- la libération immédiate des étudiants emprisonnés,
- l’abandon des charges judicaires à leur encontre,
- le retrait des forces armées et policières de l’université du Cauca

Contact presse : Valérie TECHER
France Amérique Latine

Imprimer