Articles par pays : elections


Retour sur l’élection mexicaine : AMLO « Presidente ! » Une nouvelle ère au Mexique ? (Jim Cohen/Mémoire des luttes)

Jusqu’au jour de la victoire du nouveau président élu mexicain Andrés Manuel López Obrador (1er juillet 2018), et en dépit de tous les sondages qui le donnaient gagnant avec une marge confortable, l’incertitude régnait : les intérêts économiques et politiques établis


Affaire de la non-libération de Lula : quand des magistrats ne respectent même plus la loi (Yvan Du Roy/ Bastamag)

Un juge de la Cour d’appel de Porto Alegre, Rogério Favreto, a ordonné, le 8 juillet, la libération de l’ancien président brésilien Lula, incarcéré à Curitiba. L’ancien président brésilien et cofondateur du Parti des Travailleurs (PT) a été condamné à


Communiqué de France Amérique Latine: Le Mexique ouvre une page prometteuse de son histoire

L’élection, dimanche 1er juillet, d’Andrés Manuel López Obrador à la présidence du Mexique, est un événement de portée historique pour ce pays, pour  l’Amérique latine et pour le continent dans son ensemble. En mettant fin à 90 ans de domination du Parti Révolutionnaire Institutionnel –


Brésil: « Effet Marielle » : les femmes noires s’engagent en politique sur les traces de la conseillère municipale/ (Giorgia Cavicchioli/ Ponte/ Autres Brésils)

L’assassinat de la conseillère municipale Marielle Franco (PSOL ) a choqué le Brésil par la brutalité du crime et pour avoir représenté une attaque directe à beaucoup de symboles : femme, noire, lesbienne et favelada. Les balles n’ont pas seulement blessé une personne mais


Victoire de la gauche au Mexique : enjeux et perspectives de l’élection présidentielle (dossier)

Ce dimanche 1er juillet 2018, les mexicains se sont déplacés massivement aux urnes et le candidat de la gauche, Andrés Manuel López Obrador est arrivé largement en tête du scrutin. Avec  53% des voix selon les estimations officielles, il est


La gauche a-t-elle un avenir en Amérique latine? (interview de Franck Gaudichaud par Fabien Escalona/ vidéo de Médiapart)

En dépit d’un probable succès au Mexique, les gauches sont globalement en recul sur le continent sud-américain. Franck Gaudichaud, politiste spécialiste de l’Amérique latine, revient sur les causes de cet épuisement du « cycle progressiste ». Selon lui, les ferments d’un renouveau


Un projet d’aéroport, miroir des maux du Mexique (Frédéric Autran/ Libération)

Corruption, violence, non-respect des plus modestes : la construction de la nouvelle infrastructure pourrait être remise en cause en cas de victoire d’Andrés Manuel López Obrador, le candidat de la gauche à la présidentielle du 1er juillet. Certains l’ont baptisé le Notre-Dame-des-Landes mexicain.


Mexique : López Obrador, l’espoir à gauche (Françoise Escarpit/Politis)

Le favori de la présidentielle, candidat atypique, promet une lutte radicale contre la corruption et des réformes sociales majeures. Un président de gauche pour le Mexique : la perspective, très réelle, a de quoi donner le vertige politique dans un


Qui a trahi le camp de la paix en Colombie? (Maurice Lemoine/Mémoire des luttes)

Comme cela est encore proche, comme cela semble déjà loin… Le 15 juin 2014, au terme du second tour de l’élection présidentielle, Juan Manuel Santos était réélu avec 50,94 % des suffrages grâce a une alliance de Colombiens qui, dépassant leurs


«Apocalipsis Island» version élections : les présidentielles 2018 au Mexique (Jean-Jacques Kourliandsky/ Espaces Latinos)

Les Mexicains vont voter le 1er juillet prochain pour élire leur président, 500 députés et 128 sénateurs. Quatre candidats sont sur la dernière ligne droite. José Antonio Meade pour le Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI), Ricardo Anaya pour le Parti d’Action Nationale


L’espérance d’une « Colombie humaine » est née (Sergio Coronado/Politis)

Sergio Coronado, ex-député des Français d’Amérique latine, revient, depuis Bogotá, sur l’élection présidentielle colombienne qui a mené Ivan Duque, candidat d’une droite radicale, au pouvoir, et sur l’exploit de Gustavo Petro, dont la candidature progressiste a recueilli 41,8 % des


Les enjeux de l’élection d’Ivan Duque à la tête de la Colombie: le point de vue de Christophe Ventura (Institut de Relations Internationales et Stratégiques/ IRIS)

Au terme d’un second tour inédit entre Ivan Duque, candidat du Centre Démocratique (droite), et Gustavo Petro, premier candidat de gauche à parvenir aussi loin dans une élection présidentielle, Ivan Duque l’a remporté. Le nouveau président souhaite modifier l’accord de


Colombie : vieille droite et jeune président (Anne Proenza/Libération)/ Déclaration Twitter de Gustavo Petro

Le candidat de droite Iván Duque a remporté dimanche le second tour de l’élection présidentielle en Colombie, et va succéder à Juan Manuel Santos à l’issue d’un duel inédit avec un représentant de gauche, Gustavo Petro. C’est donc le jeune


Au coeur de la nouvelle situation populiste en Amérique latine, les «classes moyennes » (Christophe Ventura/ Mémoire des Luttes)

Durant les années 2000, l’Amérique latine a connu, dans un contexte de « boom » de ses exportations de matières premières, d’enrichissement des sociétés et d’hégémonie de gouvernements progressistes (ou post-néolibéraux) – qui ont mené, dans ce cadre, des politiques de redistribution


Colombie : La paix au centre des enjeux (Communiqué de France Amérique Latine)

Paris, le 11 juin 2018. Communiqué de France Amérique Latine Colombie: La paix au centre des enjeux [EN ESPAÑOL ABAJO] Le 17 juin prochain, les colombiens et colombiennes choisiront leur prochain président de la République dans un duel sans précédent qui


Mexique : Les journalistes ont une cible dans le dos (Frédéric Autran/Libération)

En deux semaines et demie, 4 reporters ont été assassinés dans le pays, le plus dangereux pour la profession après la Syrie. À moins d’un mois de l’élection présidentielle, les autorités sont pointées du doigt pour leur inaction. C’est son fils Eduardo,


Colombie : paradoxes de la paix et élection présidentielle (Jean-Jacques Kourliandsky/ Institut de Relations Internationales et Stratégiques/ IRIS)

La paix, si l’on en croit la présentation médiatique internationale, aurait été au cœur de la campagne présidentielle colombienne, dimanche 27 mai. La paix, c’est-à-dire l’accord signé le 26 septembre 2016 entre le président sortant, Juan Manuel Santos, et la


María de Jesús Patricio Martínez aspirante à la présidence du Mexique: histoire et perspective d’une lutte pour la dignité indigène (Ophélie Parent/ Blog Femmes en terres indiennes) .

Au Mexique, où la prochaine élection présidentielle aura lieu en juillet 2018, María de Jesús Patricio Martínez, avait été désignée porte-parole du mouvement indigène en mai 2017 et candidate à la présidence de la République. Une candidature à la fois symbolique


Lula en prison. Coup d’État réussi ? (Immanuel Wallerstein/Mémoire des Luttes)

Le 7 avril 2018, Luiz Inacio « Lula » da Silva a été arrêté et écroué à Curitiba, au Brésil, où il doit purger une peine de douze ans de prison. Président du pays d’octobre 2002 à janvier 2011, il était si estimé de ses compatriotes


Colombie : droite dure et gauche indépendante au second tour (Anne Proenza/ Libération)

Le candidat de la droite dure est largement en tête du premier tour de la présidentielle, mais, fait historique, la gauche sera présente au second tour. Peu à peu, la Colombie est en train de changer. Certes, et comme prévu,