Articles par pays : Lula


Affaire de la non-libération de Lula : quand des magistrats ne respectent même plus la loi (Yvan Du Roy/ Bastamag)

Un juge de la Cour d’appel de Porto Alegre, Rogério Favreto, a ordonné, le 8 juillet, la libération de l’ancien président brésilien Lula, incarcéré à Curitiba. L’ancien président brésilien et cofondateur du Parti des Travailleurs (PT) a été condamné à


Lula en prison. Coup d’État réussi ? (Immanuel Wallerstein/Mémoire des Luttes)

Le 7 avril 2018, Luiz Inacio « Lula » da Silva a été arrêté et écroué à Curitiba, au Brésil, où il doit purger une peine de douze ans de prison. Président du pays d’octobre 2002 à janvier 2011, il était si estimé de ses compatriotes


Deux tribunes d’anciens dirigeants dans «Le Monde» pour sauver Lula de la prison (Gabriel Vallejo/ Espaces Latino)

Depuis sa prison, l’ancien président brésilien Lula (2003-2010) clame son innocence dans une tribune au Monde et affirme qu’il est toujours candidat aux élections présidentielles d’octobre 2018. Dans le même temps, six anciens dirigeants européens, dont François Hollande, ont demandé la liberté


Élections à hauts risques. Amérique latine : la gauche dans la tourmente électorale (Cultures du Monde/France Culture, émission de Florian Delorme, avec Olivier Dabène, Erica Guevara et Christophe Ventura)

Alors que les années 2000 avaient vu les gauches latines se renforcer en Amérique latine, avec les arrivées de Hugo Chávez au Venezuela, Evo Morales en Bolivie, Lula au Brésil, Rafael Correa en Équateur, Pepe Mujica en Uruguay, elles semblent


Lula : une situation alarmante au Brésil/ Lula e o Brasil: uma situação alarmante (Tribune d’un collectif de personnalités politiques, publiée sur Libération

À quelques mois des élections présidentielles brésiliennes, des parlementaires dénoncent le «simulacre de procès» et «l’incarcération arbitraire» dont est victime l’ancien président, qui représente pourtant une alternative sérieuse dans un pays en crise. Lula e o Brasil: uma situação alarmante:


Conférence-débat organisée par le Comité International de Solidarité avec Lula et  la démocratie brésilienne/ samedi 12 mai  2018 14h00 au Lieu-Dit 6 – rue Sorbier – Paris XXème

Le néo-libéralisme et la démocratie  sont-ils compatibles ? L’incarcération de Lula et la mise en danger de la démocratie brésilienne. Le Comité International de Solidarité avec Lula et  la démocratie brésilienne vous invite à en débattre, en présence de : Frédéric Boccara,


Amérique latine : ¿ basta la revolución ? (France Culture/ Du grain à moudre: Hervé Gardette interroge Armelle Enders, Franck Gaudichaud et Christophe Ventura)

L’arrestation de Lula pour corruption au Brésil et la fin du règne Castro à Cuba annoncent une nouvelle ère politique en Amérique Latine. Peut-on pour autant parler d’un virage à droite dans ces pays ?   « La gouvernance démocratique face


Lula, le champion de la gauche brésilienne, en prison, quelle alternative pour l’élection présidentielle à venir ? (Rachel Knaebel/ Bastamag)

L’ancien président du Brésil, Lula, favori des sondages, a été incarcéré le 7 avril. Il doit purger une peine de 12 ans de prison pour des accusations de corruption passive et de blanchiment d’argent. Un jugement très controversé pour son


En prison, Lula, le « père des pauvres », n’abdique pas (Stéphane Aubouard/ L’Humanité)

Brésil.  L’ancien président s’est rendu de lui-même samedi soir à la police brésilienne. Mais l’ex-syndicaliste, largement en tête dans les sondages, ne compte pas abandonner. « Si mon crime est d’avoir ouvert les portes de l’université aux pauvres, aux Noirs, qu’ils


Brésil: Lula embastillé par une justice de « Raminagrobis » (Jean-Jacques Kourliandsky/ Fondation Jean Jaurés)

Alors que l’ancien président Lula vient d’être définitivement condamné à une peine de prison, le directeur de l’Observatoire de l’Amérique latine Jean-Jacques Kourliandsky rappelle les circonstances de cette condamnation et replace dans son contexte politique la signification de cette décision


Communiqué de France Amérique Latine. Brésil: Non aux persécutions judiciaires contre Lula

Face au mandat de dépôt lancé contre l’ex-président Lula, par le juge Sergio Moro, mais aussi face à l’augmentation inquiétante des assassinats politiques au Brésil, France Amérique Latine, réunie en assemblée générale, fait part de sa plus vive inquiétude pour


Brésil: inédite escalade de la violence politique (Chantal Rayes/ Libération)

Un seuil semble avoir été atteint, en début de semaine, lorsque le convoi de l’ancien chef de l’État, en campagne dans le Sud du pays pour la prochaine présidentielle, a essuyé des coups de feu. Dans un Brésil plus que


Lula: une condamnation sans preuve (vidéo/ Le Monde qui Vient/ Mémoire des Luttes)

Christophe Ventura (Mémoire des Luttes) revient sur la condamnation de Lula, ancien président du Brésil, prononcée le 24 janvier 2018 pour corruption .


Condamnation de Lula : « Une justice arbitraire pour le seul profit d’un projet politique antisocial et inégalitaire » (Tribune collective publiée par Autres Brésils, Mediapart et Bastamag)

La cour d’appel de Porto Alegre a confirmé la condamnation de l’ex-président brésilien Lula pour corruption passive et blanchiment d’argent. Et a aggravé sa peine. Des membres de l’association Autres Brésils et des universitaires dénoncent un procès inique. Que penser


Lula : une condamnation courue d’avance (Autres Brésils)

L’ancien président du Brésil Luiz Inácio « Lula » da Silva vient d’être condamné à l’unanimité, en seconde instance, dans une procédure judiciaire qui mime par son caractère fallacieux et farcesque la procédure parlementaire qui a destitué en 2016 la présidente Dilma


Brésil : catastrophe en vue (Armelle Enders/ The Conversation)

L’année dernière, la destitution controversée de Dilma Rousseff avait permis à la droite brésilienne d’éliminer du pouvoir le Parti des Travailleurs (PT) et de reprendre la présidence de la République dont elle avait été écartée à quatre reprises consécutives par le suffrage


Les luttes de classes au Brésil : mésopolitique des quinze dernières années

par Jean Tible.* Photo: Isidro Martins Selon une « science des interstices et des failles » [1], mêlant processus géopolitiques, politiques au plus près de la rue et des places, mobilisations minoritaires, perpectives subjectives et institutionnelles, Jean Tible traverse l’histoire récente du Brésil afin