Articles par pays : paix


Tensions au Nicaragua: points de vue et analyses (dossier)

Depuis mi-avril, le Nicaragua est en proie à un mouvement social qui secoue le pays: les protestations persistent, dénonçant le pouvoir autoritaire de Daniel Ortega. La répression des manifestants se poursuit dans la violence, et malgré l’ouverture d’un dialogue national,


Colombie: les assassinats ciblés se multiplient (Véronique Gaymard/ reportage radio RFI)

En Colombie, un militant des droits de l’homme est tué tous les trois jours. C’est ce qu’a dénoncé mercredi le Défenseur du peuple colombien Carlos Alfonso Negret. Entre le 1er janvier 2016 et le 30 juin 2018, 311 personnes en lien


Colombia: ¡ Basta ya,  ni uno más !/  Colombie: Trop c’est trop, pas un seul assassinat de plus !

Communiqué / Comunicado de France Amérique Latine (en español abajo) Colombie: Trop c’est trop, pas un seul assassinat de plus ! Face à la recrudescence des assassinats de leaders sociaux et de militant.e.s politiques de l’opposition en Colombie – plusieurs


Colombia: « Nos están matando » (video en español)

Durante un año, dos cineastas estadounidenses y un productor colombiano siguieron los pasos de dos defensores de derechos humanos amenazados de muerte en el Norte del Cauca: Feliciano Valencia, líder indígena nasa, y Héctor Marino Carabalí, líder afrodescendiente.


Recrudescence des assassinats en Colombie (analyses)

Entre le 26 juin et le 4 juillet 2018,  plus de 20 leaders sociaux, défenseurs des droits humains et paysans ont été assassinés en Colombie. Depuis la signature des accords de paix, le nombre de ces assassinats systématiques dépasse les 200.  Le


Colombie, région du Chocó : «Depuis l’accord de paix, la situation a empiré» (Aude Massiot/ Libération)

Ramón Bedoya, 18 ans, est en France pour dénoncer les violations massives des droits humains et la dégradation environnementale perpétrées par l’industrie de l’huile de palme et des bananes plantains dans son pays. Ramón Bedoya a le visage fermé, dur.


Colombie : La paix au centre des enjeux (Communiqué de France Amérique Latine)

Paris, le 11 juin 2018. Communiqué de France Amérique Latine Colombie: La paix au centre des enjeux [EN ESPAÑOL ABAJO] Le 17 juin prochain, les colombiens et colombiennes choisiront leur prochain président de la République dans un duel sans précédent qui


Colombie : paradoxes de la paix et élection présidentielle (Jean-Jacques Kourliandsky/ Institut de Relations Internationales et Stratégiques/ IRIS)

La paix, si l’on en croit la présentation médiatique internationale, aurait été au cœur de la campagne présidentielle colombienne, dimanche 27 mai. La paix, c’est-à-dire l’accord signé le 26 septembre 2016 entre le président sortant, Juan Manuel Santos, et la


France Amérique Latine exige de la transparence et de la sécurité pour les élections présidentielles en Colombie !

Le 27 mai prochain, la Colombie élira le successeur du président Juan Manuel Santos. Le Président élu aura la charge de mener à bien les accords de paix signés avec les FARC et de poursuivre les négociations en cours avec


La souveraineté alimentaire retrouvée grâce au développement de l’agriculture familiale agro écologique viable économiquement: l’exemple du « Réseau de Marchés agro écologiques Paysans du Valle del Cauca » ou « Redmac ». (article de Danièle Coll-Figueras/ site du CADTM)

Le CADTM (Comité pour l’annulation des dettes illégitimes) de Grenoble et l’association France Amérique Latine appuient le Réseau de Marchés Agro écologiques Paysans du Valle del Cauca ou Redmac, depuis janvier 2014. La Colombie a signé un traité de Paix avec


Grenoble 19 mai à 19h: information sur le projet de solidarité avec le Réseau de Marchés Agro-écologiques de la Vallée du Cauca en Colombie

France Amérique Latine Grenoble,  la Confédération Paysanne, le CADTM- Grenoble vous donnent rendez vous à la Maison des Habitants Berriat- St Bruno, 10 Rue Henri Le Chatelier, à Grenoble, le Samedi 19 Mai à 19h autour du Film de Yannick Chaumeil 


Deux ans après la signature de la paix en Colombie : un accord qui perd ses plumes ? (Jean-Jacques Kourliandsky/ Espaces Latinos)

La «Communauté internationale», expression peu satisfaisante mais commode, avait applaudi le 26 septembre 2016 la signature de la paix en Colombie. Près de deux ans plus tard, la colombe de paix lancée à cette occasion peine à rester en vol.


France Amérique Latine dénonce le climat de violence et d’intimidations dans lequel se développe la campagne électorale en Colombie !

Vendredi 2 mars, un attentat manqué a eu lieu à l’encontre de Gustavo Petro Urrego, candidat à la présidentielle pour la gauche progressiste du parti Colombia Humana, alors qu’il se rendait à un meeting dans la ville de Cúcuta. Les


Colombie : « Le processus de paix avec les FARC s’est embourbé » (Jean-Jacques Kourliandsky/ Le Monde)

Pour le chercheur Jean-Jacques Kourliandsky, l’accord signé en 2016 se trouve fragilisé par la prochaine élection présidentielle et la recrudescence de la violence dans les territoires abandonnés par la guérilla. Le 24 novembre 2016, après plus d’un demi-siècle de conflit et trois


Toujours victimes de violences, les Colombiennes reprennent leur destin en main (Jean-Claude Gerez/ Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement – CCFD)

Toujours victimes de violences malgré la fin du conflit armé, les Colombiennes cherchent à se défendre contre ce fléau. À la faveur des accords de paix, elles veulent être reconnues comme des citoyennes à part entière. (article publié  sur le


Nouveau Rapport d’Enquête – Colombie

Le 26 octobre 2017 – Alors que les accords de paix   doivent instaurer un climat de sécurité et d’inclusion des populations défavorisées, les violences sexuelles, la discrimination, la précarité économique, l’absence d’accès aux soins et à l’éducation continuent d’être